À propos de nous

Luma a transmis ses enseignements dans de nombreux pays depuis les 30 dernières année.

Elle est la Femme-Médecine de la Nation Sartigan, Algonquine, Abénakise du Québec

Services:

- Enseignements spirituels
- Conférences
- Ateliers et Séminaires
- Satsangs, Cercle Sacrés

- Cérémonies amérindiennes

CANADA QUÉBEC

Luma : + 514-714-1010

FRANCE

Gilles: 06.89.69 33  39‬

Abonnez-vous aux chaines

© Wakan.Ca Tous droits réservés !

3 Chaines de l'esclavage moderne




Kwé, Kwé !


Tout ce que nous savons du monde d’aujourd’hui peut se résumer comme dépendance totale à l’argent, au pétrole et à l’électricité. Un esclavage qui compromet notre liberté en emprisonnant nos facultés avec ces 3 chaînes tissées par des pouvoirs extérieurs qui se sont infiltrés dans notre esprit afin que l’on soit convaincu que cela était pour le bien de tous.

C’est en y croyant que nous leur avons donné tous les pouvoirs.

Le premier danger qui s’instaure dans ces 3 chaînes d’esclavage moderne réside dans la modification de la chaîne d’ADN. L’EAU véhicule les codes de vie. Sans eau potable, la vie se vide de sa source. Une source cosmique reconnue maintenant par la communauté scientifique. Nous parlons de l’ADN retrouver dans l’espace. Le grand combat des Premières Nations pour citer les Lakota du Sud et du Nord va bien au-delà des guerres de territoires. Ce sont des protecteurs de la vie sur terre et dans notre système solaire. Ils sacrifient leur vie pour tenter d’éveiller la conscience planétaire. OUI, la conscience planétaire, car si nous pouvons nous accommoder des 3 chaînes d’esclaves modernes, c’est que personne ne croit que l’EAU est sacrée. Savoir que l’EAU est sacrée et en être conscient sont deux mondes. L’un sait sans se soucier des dégâts incommensurables. L’autre croit que tout découle de l’eau et que la vie que nous avons le privilège d’expérimenter pendant un certain temps sur cette planète, nous la devons à ce courant d’ondes intelligent et vibrant d’amour qui circule au cœur du cœur de l’EAU. On dit que l’Eau est un mystère, car personne à ce jour n’a percé le secret de l’Eau.

Chaîne de l’Électricité

Imaginez pour un instant qu’une tempête électromagnétique détruit notre système électrique. Comment les usines d’épuration pourraient-elles fournir de l’Eau potable ? Ceci pour ne citer qu’un aspect des désastres qui suivraient. ÉVIDEMMENT que nous aurons d’autres problèmes. N’oublions pas que la source première de la vie, c’est l’EAU.

Sans eau, il n’y a plus personne…

Chaîne de l’Argent

Agua por la Vida

Je me souviens en 1991 alors que j’étais mandaté par la ville de Sept-Îles au Québec pour négocier la vente de l’Eau potable au Mexique dans le cadre de l’ALENA, que déjà l’EAU était une denrée rare dans tellement de pays sur terre. Suite à 6 mois de recherche sur la quantité et la qualité d’eau potable sur terre, j’ai créé et présenté un projet qui s’intitulait : Agua por la Vida. L’ambassade canadienne avait pris en charge tous mes rendez-vous avec des dirigeants hauts placés mexicains ainsi qu’avec des PDG des industries nouvellement privatisées, dont la BANAMEX, la banque la plus importante du pays. Partout, on m’a reçu avec respect et intérêt, du moins c’est ce que je croyais. La ville de Mexico n’avait plus d’eau dans ces nappes phréatiques. Malgré la gravité de la situation, la chaîne de l’Argent fouettait tous les débats. Le projet ne donnait pas assez de latitude pour distribuer suffisamment de liquidité à certains dignitaires dont le soutien était indéniablement nécessaire. Autrement dit: Le projet qui à cette époque avait été évalué à 50 millions de dollars n’était pas assez cher… Je suis rentrée à Montréal avec un gout amer dans mon cœur. Sept années passèrent… Alors que je suis à Paris, la nouvelle d’un traité important concernant la vente de l’eau au Mexique portant comme nom de projet : Agua por la Vida était annoncée mondialement. Le montant de la première phase de ce projet montait à 450 millions. J’avais quitté le monde des affaires international lorsque mon projet a refait surface portant en lui le sceau de la bête. La chaîne de l’argent avait une grande maille de plus... l’eau qui donna la vie à cette planète venait d’être “enchaînée”. L’eau était devenue la propriété des corporations qui avaient pour mission première le profit. Pour y arriver, l’Homme devait être entravé au cœur de sa propre existence.

« Si je te donne à boire au compte-goutte, si tu dois acheter l’eau, si tu dois me payer des taxes sur l’eau alors toi qui est 70% d’eau, tu m’appartiens »

L’Homme enchaîné par la peur se rendort en délaissant son pouvoir au profit des tirants. Ainsi, l’eau a perdu son sens sacré puisque sa survie passe dans les coffres des banquiers.


Chaîne du pétrole

Les LAKOTA parlent du serpent noir, celui qui rampe dans les profondeurs de la terre en nourrissant les veines de la Mère-Terre. Le pétrole a une fonction très importante sous le manteau terrestre. Il doit demeurer là pour garantir l’équilibre de tous les règnes. Nous savons tous ce qui en retourne de notre utilisation du pétrole qui sert à fabriquer presque tout en plus de polluer, ils empoissonnent l’Eau. Il tue l’HOMME à petit feu.Souvent, je me demande comment pourrions-nous en tant qu’HUMANITÉ sortir du, je sais, et ainsi passer à l’étape, je fais ?


AGIR MAINTENANT

Les ancêtres de toutes les Nations aborigènes de cette planète disent la même chose à travers leurs croyances et cultures. L’Homme est endormi. Des forces obscures le soumettent et le maintiennent dans un demi-sommeil grâce à des substances directement déversées dans son cerveau. Chaque émotion déclenche la pharmacopée naturelle des produits chimiques correspondant aux sensations recherchées ou imposées. Ce sont de “mauvais esprits” disons-le. Ils ne sont pas dépourvus d’intelligence, bien au contraire. Ils oeuvrent dans l’ombre et traversent l’espace cérébral des hommes pour les soumettre à leurs “basses fréquences afin de les contrôler. Ainsi l’argent coule à flots, le pétrole aussi, tandis que l’eau empoisonnée de nos océans, de nos lacs et rivières vomissent la mort dans toutes les directions. L’HOMME rêve sa vie tout en étant endormi. C’est-à-dire sous l’influence maléfique des formes d’ondes d’un monde venu des profondeurs de l’univers.


L’HOMME n’a pas tout perdu

Le pouvoir qui est endormi en lui n’a aucune limite. Sa puissance réside dans ses multitudes facultés. Son esprit peut les développer s’il fait l’effort de ne pas se laisser endormir par ses peurs et désirs futiles. L’Esprit de l’Homme peut s’éveiller entièrement, et ce, en dehors du facteur temps linéaire. Les cycles cosmiques qui sont en grande partie ignorés ne s’arrêtent pas pour autant. Nous pouvons suivre les mouvements évolutifs ou continuer de dormir attachés par des chaînes qui n’existent que dans notre esprit obscurci par les ondes de la peur. Suivre le mouvement évolutif cosmique est égale au jour et à la nuit. Le vent de la liberté a commencé à nous secouer depuis quelques années et cela s’amplifiera. En commençant maintenant à admettre et passer à travers nos peurs chaque fois qu’elles se présentent, nous ouvront le portail de la LIBERTÉ !


La vérité éclaire alors notre esprit, ces peurs ne sont que des fantômes.

Alors, nous pouvons parler du « rêveur marchant ses paroles », franchissant les étapes de croissance en cherchant sans cesse à nous unir avec les êtres vivants sous toutes leurs formes. Je parle de l’EAU cette grande matrice de vie cette maman de tous les temps. Elle est tous ses enfants manifestés dans les 3 règnes. Les minéraux, les végétaux et les animaux sont tous interreliés ce qui signifie qu’une communication permanente est à l’œuvre. Mais pour celui dont la présence est enfouie dans le monde homérique, il est sourd et aveugle n’ayant d’attention que pour ses petits besoins personnels. Du temps de l’esclavage africain et amérindien, on enchaînait véritablement les femmes, hommes et enfants donnant ainsi à ceux qui étaient sans chaîne apparente la peur d’être à leur tour entravés s’ils n’obéissaient aux ordres. Les chaînes de la peur sont bien réelles, quoiqu’invisibles à l’œil. Elles sont programmées dans l’esprit de l’Homme comme étant une vérité, une frontière à ne pas franchir sans courir le risque de se retrouver démuni. Dans un monde ou plus, personne ne prend soin les uns des autres, ou la famille et la fraternité à peu de place, il est normal d’avoir peur de perdre, car seul l’HOMME est faible.

Il est seul dans son esprit avant d’être seul dans sa vie.

Depuis quelque temps je réalise que j’en ai marre des “recettes à la réalisation”. Tout ce que l’on voit se rapproche des concepts à suivre pour être riche, pour être heureux, pour accomplir tous nos rêves de luxes enfin vous comprenez ce que j’essaie de dire. Si l’on se tourne dans le domaine de la croissance personnelle ou spirituelle, c’est la même chose. Chacun veut vendre sa recette qu’il a puisée ici et là dans les enseignements des sages, les ateliers suivis et plagiés, les faux prophètes qui croient canaliser la vérité venue d’ailleurs. C’est un peu n’importe quoi. Il y a peu de vérité, de partages authentiques et de quêtes réelles. Comme à l’image surfaite de notre monde artificiel, les “recettes miracles ont un succès fou”. C’est une illusion produite par l’excitation que produit la facilité.

Pour donner la vie, l’effort est nécessaire afin d’être présent à chaque instant du mouvement de la création dans sa splendeur.

Le sans effort, le sans-cœur. Le cœur, le sans effort !

Oui, le sans-cœur, car pour avancer dans la vie, il faut y mettre du cœur et pourquoi ? Parce que c’est par le cœur que toutes les communications universelles passent incluant les plus élevées et les plus basses. C’est par le cœur physique et énergétique que tout est canalisé. L’effort ne représente pas nécessairement un moment pénible bien au contraire. La majorité du temps, il est la lumière qui nous permettra d’accomplir, de réaliser et d’offrir le fruit de notre propre création, car ce qui passe par le cœur est sans effort… Tant de fois, ai-je souffert en me rendant compte que je ne suivais pas nécessairement les “recettes miracles “ pour atteindre des niveaux de conscience plus éveillée. J’ai cessé de souffrir lorsque j’ai réalisé que seul l’effort de devenir un meilleur être humain en travaillant à transformer mes faiblesses en force était véritablement efficace. C’est-à-dire qu’il se produisait des changements en moi. Que certains automatismes d’autodestructions avaient disparu.J’ai alors réalisé que seulement “l’Attention” devenait le facteur premier à mon émancipation d’un monde d’esclavage. Seulement en faisant l’effort de rester “présent” à cet instant que je pouvais vraiment retrouver ma liberté d’Esprit. Pas facile ce chemin, je vous le confirme, car il ne fait pas partie de la programmation mentale. Rien d’automatique dans le fait de faire un effort pour suivre pleinement les ondes de formes qui parlent à notre esprit et à notre cœur.Pas facile, car je dois être là au lieu de dormir dans mes illusions. Je dois secouer ma paresse et croire en la liberté.

Croire c’est créer ! Seul le cœur a le pouvoir réel de CROIRE. Le mental est un menteur. Il ne croit pas, il croit savoir…

En réalité, vivre libre, c’est un choix. En faisant un choix de la liberté, je dois trouver des moyens pour maintenir mon choix actif. Je dois faire l’effort de garder mon objectif en avant de moi. Quant à ma question: Comment passer du mode d’Humanité endormi à celui d’Humanité éveillée ? Je crois que nous avons la possibilité de réaliser cela si chacun fait des efforts pour ne pas demeurer endormi. Tant que les 3 chaînes enlaceront nos âmes, nos cœurs n’auront pas la possibilité d’être guidés par l’amour universel, car nous sommes ailleurs… Cet ailleurs est comparable à un robot bien programmé pour servir un monde sans amour. C’est une décision personnelle et collective que nous devons prendre, et ce sans attendre les grandes catastrophes. Il y en a déjà beaucoup en ce moment. Regardons ce qui s’offre à nous comme énergie propre. Nous pouvons sortir de nos peurs et nous allier avec les développeurs de vie saine sur terre. Faire le grand tournant consiste à quitter l’état d’esclave qui engourdit notre esprit pour commencer à écouter et à suivre les mouvements évolutifs que nous recevons dans nos cœurs. Nous savons avec certitude maintenant que l’eau est vivante et possède une mémoire. C’est-à-dire qu’elle intègre la programmation que nous lui donnons.

Un jour, que j’étais dans le Sahara en compagnie d’un mon vieux compagnon de caravane Hamed, je lui ai demandé. Où est l’eau ? Il m’a dit: tu marches dessus. Elle est en dessous de toi sous son manteau de cilice. Nous arrivons près d’un puits où l’eau est pure comme le cristal. Ici tu es dans la mer des Sables. Une grande leçon bédouine qui jusqu’à ce jour continue de vibrer en mon esprit.L’eau qui a parcouru la planète en dessous de la terre comme en dessus dans le ciel coule dans nos cellules et se transforme au fil des communications qu’elle capte. Le grand esprit de l’Eau porte en son essence la clé de la liberté. Si nous prenions le temps de communiquer avec l’eau que l’on boit et que l’on a dans nos cellules pour lui demander un peu de sagesse pour arriver à changer ce que l’on peut changer sans doute aurions-nous un grand éveil sur terre.

Metakuyé Oyas’in ! Salutations à toutes mes Relations !

Meguecht d’avoir lu mes paroles !


Luma pour BIMEL

Femme-médecine Nation Sartigan Abénakis Algonquine

Guide spirituel, auteur de l ‘Arbre Sacré.Site: www.chamaneluma.com


Tous droits réservés.Vous pouvez partager sur votre site ou blog ce texte en autant que vous y coller l’intégralité du texte et mentionné son auteur et la source.

27 vues